64 % de l’évaporation issu de la biosphère terrestre est produite par les végétaux : le phénomène d’evapotranspiration. (un champs de maïs peut transpirer jusqu’à 4000 gallons par jour). 

 

Dans un futur où les grandes sécheresses nous auront privées de la totalité de nos océans, lacs et rivières... les plantes peuvent-elles être les clés de l’accès à l’eau ? 

 

En rassemblant architecture, technologie et biologie, l’evapo-sweaty building répond à la problématique d’un monde sans eaux. 

The Evapo-Sweaty Building n°2

50,00 €Prix
Couleur
  • Sérigraphie trichromie réalisée à Lyon

    Édition limitée à 30 exemplaires

    Format 50x35cm

    Papier Maya 300g

    Certifiée, numérotée, datée, signée

    Cadre non inclus