Réaménagement de l'avenue Charras à Clermont-Fd.

2018

Réaménagement de l'avenue Charras à Clermont-Ferrand (63)

Concours réalisé en 2018 à l'agence Boris Bouchet Architectes

 

1. Un projet urbain structurant et fédérateur

L’ambition première du projet est de créer un élément structurant à l’échelle de la ville en projetant une image forte sur l’avenue. Celle-ci s’appuie sur une présence importante de la végétation, sur toute la longueur de l’avenue, sur une place importante accordée aux mobilités douces, et sur une mise en qualité de l’espace public.

Cette nouvelle identité de l’avenue est associée à une nouvelle programmation attractive. Les potagers incitent les habitants à s’impliquer, et à s’approprier ce nouvel espace, et l’emprise foncière déclassée en espace à bâtir, constitue une opportunité pour imaginer un projet qui viendra renforcer cette nouvelle destination de la rue, en associant les riverains dans la réflexion programmatique.

2. Un espace public agréable et sécurisé, une image apaisée

Le nouvel aménagement a pour ambition de changer l’atmosphère de l’avenue en créant une ambiance chaleureuse et conviviale. Les éclairages suspendus offrent une lumière rassurante, couvrante et répartie sur l’avenue. Le couvert végétal permet de recréer une ambiance agréable.

La transformation de la voirie en zone de rencontre permet de diminuer la prédominance de la voiture dans l’avenue. En laissant plus de place aux modes de déplacement doux, elle les rend plus agréables et confortables. La réduction de la vitesse des véhicules contribue à créer un sentiment d’apaisement sur l’avenue. La large bande circulatoire, associée à la limitation du stationnement, contribue à diminuer l’impression d’étroitesse de l’avenue. ​

Le fait d’accorder plus de place aux terrasses, avec un ensoleillement intéressant, et un couvert végétal agréable, permet à ces dernières d’offrir des espaces conviviaux et agréables, ce qui participe à la valorisation des commerces.

3. Valorisation du bâti, et des activités commerciales

Le projet accorde une attention particulière à l’architecture de l’avenue, en mettant en valeur les espaces majeurs par des interventions précises. Au niveau de la rue Saint Joseph, la petite placette pavée de pierres volcaniques, vient, par la noblesse du matériau, mettre en valeur le portail de l’église et les deux bâtiments art nouveau bordant la rue. Un alignement de marronnier dans des fosses, guide intuitivement le regard jusqu’à l’église.

Le profil dissymétrique de la voie, permet quant à elle l’installation de larges terrasses pour les commerces de bouches installés le long de la façade sud. Elles bénéficient ainsi d’une orientation au sud-ouest optimale, sous un couvert végétal agréable et entouré de plantations.